parkeon besançon

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Les salariés actionnaires Parkeon sacrifiés par le LBO

E-mail Imprimer PDF

Aujourd’hui, les salariés petits actionnaires Parkeon ont tout perdu!

(entre 300€ et 2000€ par personnes)

Les salariés actionnaires de Parkeon ont été abandonnés, spoliés par le LBOVoici leur histoire…

Le Jackpot du 1er LBO

Fin 2003, Schlumberger vend en LBO l’entreprise Parkeon, leader mondial dans le domaine des horodateurs, à un fond d’investissements, Apax Partners, pour la somme de 80 millions d’euros. A ce moment il n’y avait que 5 dirigeants actionnaires.

Ensuite, entre 2004 et 2006, lors de la recapitalisation de 80 à 140 millions d’euros (avec une dette à 100M€), sont intégrés dans l’actionnariat une vingtaine de hauts managers, ceci en toute opacité...

En juin 2007, c’est la première revente de PARKEON.

Apax vend Parkeon pour 260 millions d’euros à Barclays Private Equity (un autre fond d’investissement). Cette revente se fait bien entendu en LBO. Grâce à l’effet de levier induit par le montage LBO, en revendant PARKEON, APAX  a multiplié par 9 sa mise initiale dans l’affaire, en seulement 3 ans!!!

A ce moment, les dirigeants et hauts managers se font aussi une très très belle plus-value, multipliant leur mise initiale au moins par 9.

Lire la suite...
 

Parkeon fête la fidélité de ses salariés

E-mail Imprimer PDF

130 salariés Parkeon ayant au moins 15 ans d'ancienneté étaient conviés ce mardi 22 octobre 2013 à Besançon pour une réception "d'anniversaire".

La fidélité des salariés PARKEON reconnue et remerciée

Lors de cette cérémonie, Stéphane Roques, directeur de PARKEON, a affirmé avec conviction la fierté de la direction de PARKEON "d'avoir des gens qui ont contribué à ce point et dans la durée à la réussite de cette entreprise".

Enfin une position claire et affirmée de reconnaissance des salariés PARKEON.

Maintenant il va falloir vérifier si les paroles se transforment en actes car rappelons que depuis 3 ans les salariés n'ont plus d'augmentations et de participation alors que les résultats financiers sont là...

Lire la suite...
 

Les salariés Parkeon perdent de l argent

E-mail Imprimer PDF

Pas d'augmentations depuis 3 ans chez PARKEONLes salariés PARKEON... perdent de l’argent!!!

Depuis 3 ans les techniciens, les ingénieurs et les cadres ne sont pas augmentés.Seuls les salaires les plus bas (<2000€/mois) ont été augmentés très modestement (≈1%).

Cette politique d’austérité décidée par la direction PARKEON qui ne se justifie pas.

  • En effet les bénéfices n'ont jamais été négatifs et ont fortement augmenté depuis 3 ans (>10M€),
  • Les bonus pour les hauts cadres ont augmentés (6500€ en moyenne pour 80 personnes)
  • Les minimas conventionnels ont augmenté depuis 3 ans
Lire la suite...
 

Début de la négociation 2013 sur les rémunérations Parkeon

E-mail Imprimer PDF

DECLARATION DE LA CFDT PARKEON LORS DE LA REUNION

D’OUVERTURE du 17/10 DE LA NEGOCIATION SUR LES SALAIRES 2013


La CFDT dénonce la politique actuelle de la direction de PARKEON exclusivement basée sur les primes individuelles et les bonus.

Une telle politique ne concerne qu'une partie des salariés et participe à la baisse du pouvoir d'achat.

La CFDT revendique une politique d'augmentation des salaires de base, (augmentation générale et individuelle), seule vraie politique d’investissement et de reconnaissance du capital humain.


Par ailleurs, nous avons constaté que l'écart entre les salaires les plus hauts et les plus bas, s’est considérablement creusé.

La moyenne des 10 salaires les plus hauts chez Parkeon a augmenté de 21% depuis 2 ans.
 

Anniversaire Parkeon - 10 ans de LBO

E-mail Imprimer PDF

Le 31 octobre 2003, Schlumberger e-city était revendu en LBO au fond d’investissements APAX. PARKEON était né.

anniversaire parkeon 10 ans

Bientôt 10 ans de LBO et plus de 100 000 000€ pour les financiers.
Une bien belle réussite.

  • 100 000 000€ au minimum payés par PARKEON (intérêts de la dette d’acquisition contractée par APAX puis BARCLAYS depuis 2003, il ne s’agit en aucun cas de la dette de Parkeon comme on veut nous le faire croire)
  • 100 000 000€ partis en fumée,
  • 100 000 000€ qui n’ont pas participé au développement de notre entreprise
  • 100 000 000€ pour les financiers et s’entendre dire « vous êtes trop payés »

Merci à tous nos partenaires qui y ont contribué:

Les financiers du LBO PARKEON APAX, BARCLAYS, ICG, EUROPEAN CAPITAL, BNP, CREDIT AGRICOLE, CREDIT LYONNAIS, Banque PALATINE, BRED banque populaire, CREDIT COOPERATIF, AXA, LBO France Gestion, The Gouvernor and Company of bank of Irland, Matignon Leveraged Loans (Irelande), FCT Altercap, Leveraged Finance Europe Capital (Pays-Bas), IKB Deutsche Industriebank AG (Allemagne), Bacchus 2006-1 (Irelande),  ERSTE group bank AG (Autriche), Intesa Sanpaolo spa (Italie), Crédit mutuel ARKEA, Eurocredit CDO (Irelande)

Voilà les principaux acteurs financiers du LBO, ceux qui ponctionnent notre entreprise depuis 10 ans :

APAX, BARCLAYS, ICG, EUROPEAN CAPITAL, BNP, CREDIT AGRICOLE, CREDIT LYONNAIS, Banque PALATINE, BRED banque populaire, CREDIT COOPERATIF, AXA, LBO France Gestion, The Gouvernor and Company of bank of Irland, Matignon Leveraged Loans (Irelande), FCT Altercap, Leveraged Finance Europe Capital (Pays-Bas), IKB Deutsche Industriebank AG (Allemagne), Bacchus 2006-1 (Irelande),  ERSTE group bank AG (Autriche), Intesa Sanpaolo spa (Italie), Crédit mutuel ARKEA, Eurocredit CDO (Irelande)

Merci pour ces 10 années passées ensemble...

Bertrand Barthélémy actionnaire de MOBIPARK LBO Parkeon

 

Dialogue social PARKEON - lettre ouverte au PDG

E-mail Imprimer PDF

La situation du dialogue social chez PARKEON et les dysfonctionnements des instances représentatives nous ont conduit à interpeller directement notre PDG. Voici le courrier envoyé:

PARKEON
Mr Bertrand Barthélemy, Président Directeur Général
100 avenue de Suffren   
75015 Paris

Monsieur Barthélemy,

 Dans mon courrier en date du 12/07/2013 je vous alertais sur la situation du dialogue social au sein de Parkeon, courrier auquel vous n’avez pas encore répondu.

Dans ce courrier je mettais également l’accent sur le rôle important de la fonction de  DRH et je soulignais le périmètre trop large, de mon point de vue, couvert par cette fonction et qui était préjudiciable à un bon climat social.

Aujourd’hui je vais encore apporter un peu d’eau à mon moulin au travers du projet Lille. L’information/consultation du Comité d’Entreprise sur la modification temporaire des conditions de travail des équipes de la BU Transport s’est faite lors de la réunion du 10 juillet 2013 soit 15 jours après la mise en application effective.

Lors du comité d’entreprise du 10 juillet 2013, la DRH avoue ne pas avoir été au courant d’une modification d’organisation du travail pour les équipes de Lille depuis le 25 juin, date pourtant  prévue au contrat passé avec ce client important.

Je rappelle que la DRH fait également partie du COMEX (la plus haute instance dirigeante de Parkeon) et qu’en conséquence elle ne pouvait pas ignorer l’importance de cette date sur le projet Lille, très suivi, ainsi que de ses impacts importants sur les équipes (travail de nuit, les week-ends, en décalage).

Je vous avais alerté sur le périmètre très étendu que doit couvrir cette fonction.

1- Donc ceci m’amène à vous demander, comment estimez-vous son périmètre ?
2- Peut-il raisonnablement être tenu dans des conditions normales de travail ?
3- Mesurez-vous les conséquences pour l’entreprise ?

 Par contre le Président du Comité d’entreprise, mandaté par vos soins, n’était pas, a priori, non plus informé. Mais cela peut se comprendre du fait qu’il ne fait pas partie du COMEX.

4- Donc, ce qui m’amène à vous demander si la personne que vous avez mandatée pour vous représenter a bien une visibilité complète sur tout ce qui se passe dans l’entreprise Parkeon ?
5- Avez-vous une volonté de maintenir le président du Comité d’entreprise dans l’ignorance de certaines décisions impactant Parkeon ?

 Merci de répondre à ces questions importantes.

Le 03/10/13 Le délégué syndical CFDT

 

 

 

LBO ICG-Parkeon Rupture du dialogue social

E-mail Imprimer PDF
Parkeon est sous LBO depuis 2004.

Depuis cette date nous pouvons affirmer que le dialogue social s'est considérablement appauvri, surtout le dialogue concernant les rémunérations (ce qui a eu comme effet d’appauvrir les salariés…)

Pour beaucoup de salariés la rémunération annuelle s'est alors approchée de celle de la convention collective de manière à ce que la prime dite "13ème mois" ne soit plus qu'une prime garantissant le salaire minimum de la métallurgie. Et encore, certains salariés se sont vu attribuer un "complément" en fin d'année pour qu’ils ne soient pas en dessous du minimum.

Parallèlement, un tier des cadres accédaient aux primes dites "incentives" qui représentaient jusqu’à 30% de leur rémunération annuelle (appelé également bonus ou part variable).

En 2011, avec le changement total de direction, nous aurions pu espérer un changement d'orientation dans le dialogue social. Cela n’a pas été le cas.
Lire la suite...
 

Nouvelle réduction des coûts chez Parkeon… et des conditions de travail

E-mail Imprimer PDF

De moins en moins d'espace pour les salariés Parkeon du site de Besançon!

C'est paradoxale pour une entreprise dont l'effectif global est en baisse depuis l'arrivée de Bertrand Barthélemy en janvier 2011... (l'effectif France CDI a baissé de 30 personnes environ, les départs ne compensant pas les embauches ... en CDI)

Des algécos avaient été installés il y a 2 ans pour faire face au manque de place. La location des algécos arrivant à échéance, notre direction a décidé de les enlever pour ne plus payer la location, sans mesurer les impacts sur les salariés.

Ainsi les 2 bâtiments restants ne permettent pas d'accueillir correctement tout l'effectif sans dégrader les conditions de travail : augmentation des open space, densification, place inappropriée pour le matériel de test.

Résultat, nous avons atteint dans certaines zones 4,5m² par personne, passages et mobilier compris! (pour mémoire, les préconisations faites par l’INRS sont de 10m²/personne mobilier et zones de circulations comprises).

Lire la suite...
 

Forte dégradation du dialogue social PARKEON

E-mail Imprimer PDF

Niveau critique du dialogue social chez ParkeonDepuis un an les faits parlent d'eux-mêmes: le dialogue social chez Parkeon a atteint un niveau très critique.

- Débrayage de 150 salariés en octobre 2012.
- Débrayage de 250 salariés le 5 juin 2013.
- Opposition de 2 organisations syndicales à l'accord d'intéressement.
- Décision du Comité d’Entreprise d'agir en justice.
- Décision du CHSCT d'agir en justice.

La CFDT PARKEON a donc interpelé le PDG, Bertrand Barthélémy, à ce sujet en lui envoyant une lettre ouverte.

 

 

 

 

Le coeur de métier Parkeon

E-mail Imprimer PDF

"Il faut ce concentrer sur ce qui est important pour nos clients, notre coeur de métier. Ce sont nos clients qui nous font vivre, c'est eux qui nous paient.

Et nous paient-ils pour faire du mail ? Laissons cela à ceux qui savent le faire."

C'est la stratégie "coeur de métier" que la direction de Parkeon met en avant depuis 2 ans pour annoncer "le changement" . Et cette stratégie permet de justifier et remettre en cause beaucoup de choses...

Lire la suite...
 

Réponses du PDG de Parkeon suite à la grève

E-mail Imprimer PDF
Analyse de la CFDT sur le CE extraordinaire du 07 juillet

Suite à la mobilisation massive des salariés, nous notons une prise de conscience de la Direction et une avancée de sa part.

Bertrand Barthélémy, PDG de Parkeon, a évoqué les quatre sujets suivants:

  1. Le "dénigrement".

Bertrand affirme que c’est une maladresse qui ne correspond pas à la politique de la Direction. Nous pensons que le message est passé et que le dénigrement va s’arrêter.

  1. L'avenir du site de Besançon.

Bertrand se veut rassurant en disant que tant qu’il sera président on continuera de produire et d’assurer le service après-vente d'équipements et de software sur le site de Parkeon.

Le doute subsiste sur le maintien de la structure et l’organisation actuelle.

Nous en saurons sans doute davantage au travers de la GPEC qui vient de commencer le 03 juillet.

Lire la suite...
 

Communication improvisée de la Direction Parkeon

E-mail Imprimer PDF

Comparaison accords interessementSuite à l’opposition par la CFDT et la CGC à l’accord d’intéressement, la Direction PARKEON a décidé en urgence et en toute improvisation de faire de la “communication”.

C’est la première fois qu’elle communique d’ailleurs sur ce sujet de l’intéressement. Elle décide de le faire quand l’accord qu’elle a voulu imposer n’est pas passé.


Lire la suite...
 

Opposition au nouvel accord intéressement Parkeon

E-mail Imprimer PDF

L'objectif de la direction Parkeon c'est toujours moins pour les salariés.

En 2 ans, entre intéressement et participation les salariés Parkeon ont perdu en moyenne plus de 2000€/an !

L’accord d’intéressement arrivant à échéance, la DRH, Brigitte Boursier, a lancé un simulacre de négociations.

Comme toujours, elle tarde à discuter avec les organisations syndicales, joue avec les délais et surtout ne négocie rien, elle impose.

Et pour l’intéressement son projet final est catastrophique:

  • Pour gagner autant, il faut faire 2 fois plus de bénéfices,
  • Répartition 100% proportionnelle au salaire (contre 70% égalitaire, 30% proportionnel avant)
  • Plafonnement du cumul intéressement + participation.

Ce qu’elle veut imposer est inacceptable. Après avoir réduit la participation à 0, elle s’attaque à l’intéressement.

En 2 ans, entre intéressement et participation nous avons perdu en moyenne plus de 2000€/an !

Lire la suite...
 

Bertrand Barthélémy viendra le 2 juillet

E-mail Imprimer PDF

250 salariés ont exprimé le malaise qui règne chez Parkeon. Le message que nous avons passé est fort.

Mais apparemment pas assez.

En effet, quelques jours après, Bertrand est venu à Besançon. Pas pour rencontrer les représentants des salariés et répondre rapidement au mécontentement. Non, Bertrand est venu à l’AG de PARCOPOLIA, société des managers. Donc pour les problèmes des salariés, ça attendra 1 mois...

Lire la suite...
 

Sentiment des salariés Parkeon suite au débrayage

E-mail Imprimer PDF

Voici le message reçu d'un salarié Parkeon. Il reflète ce que beaucoup d'entre eux nous ont dit lorsqu'ils ont appris que le PDG ne viendrait que dans un mois.

Une semaine après un débrayage historique chez Parkeon, il semblerait que notre direction n'ait pas compris les messages que l'ensemble des salariés voulait faire passer.

En effet, l'une de nos revendications principales est que Mr Barthélémy vienne enfin expliquer devant les représentants du personnel la stratégie déplorable que son bras armé aux ressources humaines applique sans aucun discernement.

Mr Barthélémy n'a visiblement pas compris le sentiment de colère qui règne au sein de ses salariés, car il ne pourra malheureusement pas se rendre disponible avant le 3 juillet, soit presque 1 mois après notre alerte.

Voilà encore une belle preuve du mépris de cette direction pour l'ensemble des salariés de Parkeon, qui cherche à jouer la montre, alors qu'il y a urgence à débloqué un dialogue social complètement sclérosé depuis son arrivée à la tête de l'entreprise.

 

Venue de Bertrand Barthélémy suite au débrayage Parkeon

E-mail Imprimer PDF

Bertrand Barthélémy a annoncé venir le 3 juillet prochain lors d'un CE extraordinaire... 1 mois après le débrayage...

Il rencontrera les élus CE.

Nous verrons dans quelle mesure il répondra aux attentes et au mécontentement des salariés Parkeon qui se sont exprimés lors du débrayage du 5 juin dernier.

 


Page 7 de 23

Retrouvez-nous sur Facebook
Facebook CFDT Parkeon

 

Adhérez à la CFDT

Adhérez à la CFDT PARKEON

80 ans d'histroire de Parkeon

cfdt_image08_redimensionner.jpg
Les subprimes par Groland