parkeon besançon

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Lettre ouverte au président

E-mail Imprimer PDF

Section syndicale CFDT PARKEON
6 rue Isaac Newton
25000 Besançon

 

Besançon, le 30 avril 2010

PARKEON
Monsieur Yves Chambeau, Président
Le Barjac
1 boulevard Victor
75015 Paris - France

Lettre ouverte aux salariés

Monsieur le président,

Dans le cadre de la renégociation de la dette de notre LBO, nous avons appris que pour palier les insuffisances de trésorerie, nos actionnaires principaux Barclays Private Equity et ICG ont remis au capital de MOBIPARK 10M€ sous la forme d’un prêt avec un taux d’intérêt de 20% capitalisés.


Nous considérons cette situation scandaleuse pour notre entreprise pour les raisons suivantes :

En 2007 lors du rachat de PARKEON par Barclays PE, vous avez établi un plan de croissance irréaliste sur lequel s’est assis une dette intenable.

Cette dette s’est effectivement confirmée intenable à lorsque la crise financière est survenue.

Pour continuer à payer cette dette nos actionnaires nous imposent une dette supplémentaire de 10M€ à 20% d’intérêts capitalisés qui leur fera gagner 10 M€ supplémentaires d’ici 4 ans.

Comment pouvez-vous laisser faire une telle spoliation de notre entreprise?
N’est-il pas de votre rôle de Président de veiller aux intérêts de l’entreprise et de ses salariés ?


Que faites-vous face à cette situation ? Que comptez-vous faire pour y remédier? Quelle responsabilité avez-vous concernant cette dette supplémentaire ?

Nous estimons que ce prêt est inadmissible. Son taux est démesuré et inexplicable si ce n’est par le seul objectif de profit pour les actionnaires qui profitent de la situation dans laquelle ils nous ont mis.

C’est Barclays Private Equity qui nous a mis dans cette situation de dette intenable, il est donc de leur devoir de nous en sortir sans en profiter d’avantage: ce qui serait le VRAI rôle d’un actionnaire.

Nous considérons donc qu’il est de votre devoir d’intervenir auprès des actionnaires. A défaut nous considérerions que vous privilégiez outrageusement les intérêts des actionnaires à ceux de l’entreprise et des salariés.

Par ailleurs, nous vous demandons de venir vous expliquer sur votre gestion devant le comité d’entreprise.


Dans l’attente, veuillez recevoir Monsieur le Président, nos salutations respectueuses.


La section syndicale CFDT PARKEON

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 

Adhérez à la CFDT

Adhérez à la CFDT PARKEON

80 ans d'histroire de Parkeon

cfdt_image01_redimensionner.jpg
Les subprimes par Groland