parkeon besançon

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Parkeon très rentable, sauf que...

E-mail Imprimer PDF

Manifestation du 23 mars 2010 - LBO PARKEON: Barclays, ICG, BNP nous asphyxient

Parkeon est une entreprise très rentable. (voir infos financières)

Sauf que Parkeon est sous LBO. Et cela fait une grosse différence...

Être sous LBO signifie avoir été racheté par un (ou des) actionnaire qui n'a investi qu'une faible partie du prix d'achat (environ 25%). Le reste il l'emprunte et le fait payer... par l'entreprise qu'il rachète!

Du coup Parkeon s'est retrouvé depuis 2003 avec une dette à payer, celle qui a été contractée par les actionnaires pour nous racheter. APAX puis Barclays Private Equity.

Et cette dette est au fur et à mesure des LBO de plus en plus importante, évoluant au rythme de la valeur de l'entreprise.

Tous les ans se sont plusieurs millions d'euros de bénéfices qui partent pour rembourser l'emprunt qui a servi à notre rachat: on se paie nous-même...

Ce sont plusieurs millions d'euros qui ne vont pas aux salariés, qui ne servent pas à améliorer leurs conditions de travail à revaloriser leurs rémunérations. 

Tous les ans, ce sont plusieurs millions d'euros qui ne servent pas à l'innovation.

Pire, pour générer ces millions d'euros, la pression est mise sur les salariés: augmentation de la charge de travail, stagnation des salaires, salaires d'embauche de plus en plus bas, se rapprochant des minimums conventionnels.

Voilà c'est ça le LBO: des requins de la finance (voire des maquereaux) qui investissent dans tout ce qui peut leur rapporter de l'argent (cliniques, fleurs, parcmètres, ...)peu importe pourvu que la rentabilité soit là, mettant à mal les sociétés qu'ils rachètent, les asphyxiant sous la dette qu'ils leur font porter.

C'est en ce sens que Barclays private Equity, ICG et la BNP nous asphyxient.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."