parkeon besançon

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Le LBO

LBO PARKEON BARCLAYS ICG BNPToutes les infos sur le LBO Parkeon (Leverage Buy Out) ou comment les requins de la finance gèrent notre vie.

Parkeon est sous LBO depuis 2003.

Le principe des LBO est simple: il s'agit d'un investissement à effet de levier.
Un actionnaire achète une entreprise en investissant une part minime (25%), le reste de l'investissement est fait  sous forme de prêt que l'entreprise rembourse elle-même (au travers d'une société mère à qui elle verse tout ses bénéfices).

Puis rapidement (4 à 5 ans) l'actionnaire la revend avec plus-value. Entre temps il aura mis en place une équipe de direction qui aura comme objectif de créer le maximum de croissance.
Quand l'actionnaire revend, il fait une belle culbute par rapport à son investissement initial puisque durant les 4 ans, c'est la société elle même qui a payer la dette de l'achat initial.

C'est un mécanisme inventé pour gagner beaucoup d'argent et rapidement.

Dans ce jeu les actionnaires gagnent gros. Et c'est l'entreprise qui perd: tentative de croissance artificielle, réduction de tous les coûts aux dépend bien sûr des salaires et des conditions de travail. Prises de décision à court terme.
La seule vision de la Direction consiste à générer de la trésorerie pour le remboursement régulier de la dette.
Il faut que l'entreprise soit revendable cher. Peu importe sa pérennité à long terme.
Les salariés ne sont plus dans "leur" entreprise, ils sont des pions au service de la rentabilité pour les actionnaires.

C'est ce mécanisme et l'apât du gain démesuré que nous combattons. Car une PME ne peut pas remonter un taux de rentabilité de 15% à 25% aux actionnaires sans en subir des conséquences néfastes
 

Voici l'historique de notre LBO:

(Communiqué ALTAMIR de 2008)

Parkeon est le leader mondial dans les solutions de gestion de stationnement de voirie, avec une part de marché estimée à 60%. Sa base installée de 150 000 horodateurs gère plus de 3 millions de places de stationnement à travers le monde réparties dans 3000 municipalités en Europe et aux Etats-Unis. Parkeon réalise également des systèmes de contrôle d’accès pour les parcs de stationnement et des systèmes de distribution automatique de titres de transport.

La société est passée de €90m de chiffre d’affaires en 2000 à €161,6m en 2007. La croissance a été de 12% en 2007 et l’EBITDA a atteint €24.9m, en progression de 25% par rapport à 2006. Parkeon a acquis en octobre 2007 la société anglaise Wayfarer, leader dans les solutions de validation de titres de transport. Cette acquisition complète l’offre de Parkeon auprès des opérateurs de transport et permet à la société de créer un deuxième pôle significatif de croissance pour les années à venir.

(communiqué de 2010) La société a réalisé un chiffre d’affaires de €176,3M en 2008 contre €161,1M en 2007. L’ Ebitda, qui avait atteint €24,9M en 2007, est revenu a €20,2M en 2008. L’intégration d’une acquisition importante réalisée fin 2007 puis les difficultés de financement des municipalités ont pesé sur les résultats. Dans un contexte de ralentissement général de l’activité économique, la société devrait s’appuyer en 2009 sur une activité récurrente importante et maintenir sa position dominante dans les solutions de gestion de stationnement.

En avril 2007, les fonds Apax et Altamir Amboise avaient cédé Parkeon à Barclays Private Equity pour environ €260M, tout en conservant une participation de 10% dans la nouvelle holding d’acquisition de la société.

En décembre 2009 pour prendre en compte les conséquences de la crise, un refinancement a été opéré faisant entrer ICG (précédemment mezzaneur) au capital avec BARCLAYS Private Equity.



la CFDT PARKEON écrit à Barclays Private Equity

E-mail Imprimer PDF

La CFDT PARKEON écrit à Barclays private equityLe refinancement de la dette LBO de Parkeon nous pose beaucoup de questions.

Dans la mesure où notre direction a refusé que les organisations syndicales soient "parties prenantes" dans cette renégociation, nous ne connaissons pas les impacts de ce remaniement financier qui a mis ICG au rang d'actionnaire avec Barclays private equity.

C'est pourquoi nous avons écrit à Gonzague de Blignières pour solliciter un rendez-vous.

Veuillez vous identifier, ou vous inscrire, pour lire la suite...
 

Refinancement LBO PARKEON

E-mail Imprimer PDF

Depuis décembre 2009, la dette du LBO de PARKEON a été refinancée faisant entrer ICG (précédemment créancier de la dette mezzanine) au capital de Mobipark (holding de Parkeon).

Nous avons donc maintenant 2 actionnaires majoritaires: Barclays private equity et ICG.

Cette nouvelle configuration nous posent beaucoup de questions:

Lire la suite...
 

Evolution de la dette LBO Parkeon

E-mail Imprimer PDF

Décembre 2009 a vu l'annonce du résultat de la renégociation de la dette, soit presque 1 an après que la CFDT l'ait demandée.

Mais que savons-nous des possibilités que cela libère pour Parkeon? Quelles marges de manoeuvre cela laisse-t-il? Nous n'en savons rien!

Nous avons été noyés de chiffres et de détails techniques que seul des experts comptables peuvent en comprendre réellement l'impact pour Parkeon.
Lire la suite...
 

QIS PARKEON il est temps de parler des salariés

E-mail Imprimer PDF

Chiffre d'affaire, ebitDA, gross margin, CASHFLOW, affaires gagnées, organisation... et les salariés Parkeon dans tout ça?

Pour Yves Chambeau notre PDG, cela se traduit sous forme de grosse prime en fin d'année pour lui et un petit groupe de managers favorisés.

Mais les salariés Parkeon, dans tout cela, qui s'en souci?

Qu'est-ce que cela lui apporte en terme de rémunération, de reconnaissance, de prime, de motivation...

Car tous les chiffres qu'on nous présente lors des réunions trimestrielles "d'information" (QIS: Quaterly Information Session) ne servent que les actionnaires et leur besoin surdimensionné de rendement de leur investissement dans Parkeon.

Pire, ces réunion de pseudo information servent maintenant de relai à la doctrine LBO, celle du CASH ("en 2010 il faut se focaliser sur le cash" nous a asséné notre directeur financier Han Lindeman).

Lire la suite...
 

LBO PARKEON - qui veut gagner des millions?

E-mail Imprimer PDF

LBO PARKEONLe montage LBO permet vraiment de grandes choses.

Notamment de beaucoup gagner d'argent avant même que la société fasse de la croissance.

En effet, lorsque le LBO se dessine, il y a déjà beaucoup de monde qui se goinfre à en croire le nombre de sociétés intervenant dans la transaction.

Pendant que les salariés continuent à travailler gentillement à produire des bénéfices sans se douter de ce qui se trame, pléthore d'avocats d'affaires et autre financiers commencent déjà à gagner beaucoup d'argent.

Lire la suite...
 

Assemblée des actionnaires salariés PARKEON

E-mail Imprimer PDF

Compte rendu de l'assemblée des actionnaires Mobipark Invest* du 16 décembre 2009

* société regroupant les actionnaires salariés de PARKEON
"Sometimes you win, sometimes you lose"

Les paroles de Mr Chambeau, PDG de Parkeon, résument parfaitement cette réunion.

En direct (téléphonique) avec le monde entier nous avons eu droit à 1 heure de cours d'anglais pendant laquelle notre PDG a allègrement jonglé avec les 2 langues, nous avons même eu droit à quelques mélanges.

Lire la suite...
 

Renégociation de la dette, où en est-on?

E-mail Imprimer PDF

Renégociation de la dette LBO, Roland Berger, OFF Street: que nous réservent nos actionnaires?

Renégociation

La renégociation a consisté à faire entrer ICG, un créancier de la dette mezzanine, au capital de PARKEON à hauteur de 30% en contrepartie de la conversion de la dette mezzanine en obligations.

Cela aura comme conséquence de ne plus devoir les intérêts énormes (>10%) de cette dettes de 80M€.

Mais en cas de défaut de paiement, une clause donnerait tout pouvoir de contrôle d'ICG sur Parkeon.

La BNP de son côté a allongé de quelques mois son prêt, augmentant ainsi les intérêts...

Les actionnaires principaux (BARCLAYS private equity) et les créanciers (ICG et BNP) se sont enfin mis d'accord sur le refinancement de la dette LBO. Les exigences définies en 2007 n'étaient plus tenables compte tenu de la baisse (même modeste) de notre activité.

La direction, après plusieurs mois de report nous a dévoilé (que partiellement) en décembre 2009 les nouvelles conditions qui selon elle devraient laisser plus de marge de manœuvre à nos activités.

Mais c'est ce qu'elle nous dit car elle ne nous a pas présenté la totalité des exigences financières pour les années à venir et surtout elle n'a toujours pas communiqué à l'expert comptable du CE tous les éléments pour qu'il puisse analyser en détail la situation et ses impacts sociaux.

Car si les financiers acceptent de revenir sur leurs prétentions financières c'est qu'il y a une contrepartie exigée... Mais pour le moment la direction ne dévoile rien. Peut-être que le résultat de l'audit que mène Roland Berger nous donnera la solution?

Veuillez vous identifier, ou vous inscrire, pour lire la suite...
 

LBO comment ça marche: la vidéo

E-mail Imprimer PDF
 
 

LBO la culture du cash: Interview de Yves Chambeau PDG de PARKEON

E-mail Imprimer PDF

Notre président a été intérrogé par la Tribune en juin 2009, il déclare:

"Pour assurer son développement, la société Parkéon a du mener d'importantes transformations qui lui on permis de devenir un des grands acteurs de la mobilité urbaine. On a dû très très vite mettre en place une nouvelle culture, en particulier pour tout ce qui touche la gestion du cash"

"Il faut que les gens aient une bonne compréhension de l'enjeu et de la raison qui nous pousse à effectuer cette transformation"

Notre PDG souligne la grosse transformation de culture depuis que nous sommes sous LBO:

"On a dû très très vite mettre en place une nouvelle culture, en particulier pour tout ce qui touche la gestion du cash"

C'est la "culture nécessaire sous LBO" , déclare-t-il dans cet entretien.

Mais qu'en est-il monsieur Chambeau des salariés, des "humains", de leur reconnaissance, de leur motivation, de leur bien-être, de leur vie?

Et l'innovation? Quelle place à l'innovation dans une "culture du cash", gestion à très court terme où il faut dégager le maximum de cash tous les ans pour rembourser la dette du montage LBO?

Voici les "importantes transformations" que les salariés ont pu voir depuis que nous sommes sous LBO:

  • Dégradation des conditions de travail,
  • Augmentation de la charge, de la pression,
  • Perte de pouvoir d'achat,
  • Départs de salariés
  • Réduction des innovations au profit des réductions de coûts

C'est ça qui est récompensé par "les trophés de la transformation"? C'est ce type de transformation qui est récompensée? Celle qui décime l'industrie Française?
Bravo La Tribune!

 

Definiton de Private Equity

E-mail Imprimer PDF

Si vous cherchez une traduction sur google de "private equity"(*) vous obtiendrez ... "private equity!

Alors nous vous proposons celle-ci:

Le salarié crée, l' actionnaire détruit!

 

* Barclays Private Equity est l'actionnaire majoritaire dans le LBO Parkeon

 

Définition de LBO

E-mail Imprimer PDF

Beaucoup s’entendent à dire que "Leverage Buy-Out" ça ne veut rien dire.

C’est pourquoi Lascar Bandit Ordure semble mieux approprié mais comme le LBO est "techniquement" légal, il faut modérer nos propos.

Alors pour le salarié ça pourrait être une maladie telle la Leucémie Brutale de l’ Ouvrier mais d’autres vous dirons que cela peut être un médicament pour l’entreprise comme un Laxatif pour Bénéfices Obtenus.

Si nous nous situons du côté des politiques ce serait Légaliser la main-mise sur les Bénéfices des Ouvriers.

Bref, dans tous les cas c’est La Baise Organisée.

 


Page 3 de 5

Adhérez à la CFDT

Adhérez à la CFDT PARKEON

80 ans d'histroire de Parkeon

cfdt_image03_redimensionner.jpg
Les subprimes par Groland