parkeon besançon

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
La vie de l'entreprise
Retrouvez ici tout ce qui fait notre vie de tous les jours chez PARKEON: dernières infos, les négociations en cours, les réunions officielles...

La CFDT défend l'emploi Parkeon en France

E-mail Imprimer PDF

 

Depuis 2012 la CFDT alerte sur la baisse des effectifs PARKEON France (-9%).
L’engagement d’augmentation des effectifs pris par Bertrand Barthélemy pour 2016 était donc une bonne nouvelle même si les 16 CDI supplémentaires n’allaient pouvoir compenser les 50 manquants...

Force est de constater que cet engagement, même minime, n’a pas été respecté malgré notre suivi et notre insistance durant tout 2016. 

 
A quoi donc servent les accords que nous signons ? Quelle est la parole que nous pouvons accorder à notre PDG qui ne respecte pas ses engagements ? Ainsi, quel respect a-t-il des salariés ?

C’est pour défendre l’emploi en France que la CFDT a décidé de saisir la justice afin de demander le respect de cet engagement d’augmentation des effectifs.

L’audience aura lieu le 25 juillet au TGI de Besançon (14h30).
 

Salaires de base Parkeon: 2,5 fois MOINS que le national

E-mail Imprimer PDF
Le constat est dur: chez Parkeon les salaires évoluent 2,5 fois MOINS vite que d'autres secteurs.
 en 5 ans 4,4% d'augmentation chez Parkeon,
10,9% pour le secteur "Fab machines et équipements".
 
Nous avons ainsi comparé l'évolution des salaires de base depuis 2011 avec un autre secteur se rapprochant du notre. Le graphe ci-contre qui en ressort est édifiant.
 
Chez Parkeon, entreprise TRES profitable, et malgré la déclaration du  président du CE, Jean-Pierre TODESCHINI : “Peu d’entreprises font ces résultats, nos salaires évoluent 2,5 fois moins vite que les autres.
 
Les salaires de base du secteur "Fabrication de machines et Equipements" ont augmenté de 10,9% entre 2011 et 2016 alors que chez Parkeon les augmentations (AG+AI) ont représenté 4,4% ! 

Et ce constat date de l'arrivée en 2011 du PDG Bertrand Barthélemy et SA politique de pression salariale.
 
Cette situation est profondément scandaleuse pour tous les salariés de Parkeon qui participent TOUS aux performances et la croissance de notre entreprise. 
 

Bertrand Barthéllemy ne respecte pas son engagement sur les effectifs

E-mail Imprimer PDF
L’effectif CDI Parkeon monde est en augmentation. 
Effectifs Parkeon
Mais une analyse dans le détail nous montre un système de vase communiquant au détriment de l’effectif FRANCE
Et c’est essentiellement l’effectif en Angleterre qui croit considérablement.
Bertrand Barthélemy n’a pas tenu son engagement d’augmentation des CDI France puisque nous sommes en décembre 2016 exactement au même niveau que 2015.
Or Bertrand Barthélemy, président de Parkeon, s’était engagé dans un accord d'entreprise signé par la CFDT à augmenter l’effectif de 16 CDI en 2016!
A quoi bon signer des accord s'ils ne sont pas respectés? Est-ce cela le "dialogue social" chez Parkeon, signer mais ne pas respecter? 
 

 

EFFECTIFS PARKEON FRANCE

E-mail Imprimer PDF
Lors du CE extraordinaire sur les orientations stratégiques et les conséquences sur l’emploi, la direction s’est engagée à remplacer tous les départs par des embauches (mais pas nécessairement dans le même service).
Cela signifie que l’effectif France ne doit plus baisser dans les 3 prochaines années. Les prévisions à 3 ans montrent même une légère hausse. Nous suivrons de près si ces engagements seront aussi bien tenus que ceux de 2015…
Cette « annonce » pourrait sembler rassurante.
Mais elle est en fait la confirmation qu’il n’y a aucun développement prévu du site Bisontin et de Parkeon France (Réponse du président du CE , Jean-Pierre Todeschini, avril 2016)

 

Procès contre la CFDT pour avoir informé les salariés de Parkeon

E-mail Imprimer PDF

Parkeon par son représentant Bertrand Barthélemy avait assigné en référé au TGI le 28 juin 2016 la CFDT et les deux délégués syndicaux.

Bertrand Barthélemy a sollicité le tribunal "pour qu’il ordonne que les délégués syndicaux cessent la diffusion par messagerie électronique ou la distribution de tracts et ou de toute propagande syndicale, de quelle que nature qu’elle fût, à destination des salariés de la société dans les locaux de l’entreprise” (ceci est extrait de l'assignation)

Après un premier report au 27/09, le jugement sera en définitive rendu le 8 novembre (un report par la direction puis problème de recevabilité de leur assignation).

A noter que la direction n’a jamais été présente aux 3 audiences.

 

 

 


Page 1 de 56