parkeon besançon

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

PARKEON och CALE

E-mail Imprimer PDF

Parkeon rachète CALEEn ce vendredi 10 octobre 2017 nous apprenons par la presse que Parkeon va prendre le contrôle de son principal concurrent suédois Cale, numero 2 dans le domaine des horodateurs.

Comment cette nouvelle est-elle accueillie par l’ensemble des protagonistes ?
Tout d’abord la presse, à part celle de Besançon, l’article n’est pas beaucoup relayé. Donc la fusion entre les 2 principaux acteurs du stationnement n’est pas un sujet intéressant.

Ensuite le management, chez Parkeon on ne sent pas de “passion”, ni "d'excitation". Et cela se comprend car le management Parkeon est intéressé à la future revente de Parkeon, l’arrivée de Cale fait qu’il va falloir partager la part du gâteau.

Continuons avec les salariés Parkeon,

lors d’une réunion d’information dans le secteur production qui rassemble environ 150 personnes, il n’y a pas eu une seule question des salariés, rien. Il faut dire que tout ce qui faisait l’âme de cette entreprise a quasiment disparu car depuis 6 ans le PDG mène une politique uniquement financière. Parkeon depuis des années est dirigé par des fonds financiers comme Astorg, ICG, Barclays, Apax.

Aujourd’hui plusieurs accords sont arrêtés et laissés sans suite par le DRH: Qualité de vie au travail (QVT), GPEC, Droit syndical, l’accord d’intéressement.

On termine par les gagnants qui sont certainement Astorg et Mellby Gard (le groupe propriétaire de Cale). Mellby Gard car ils n’ont plus à financer la course à la “digitalisation” des horodateurs, maintenant ils n’ont plus qu’à attendre la revente pour faire la culbute.
Et Astorg ? Avant d’aller plus loin il faut savoir qu’un financier comme Astorg fait son bénéfice à la revente de l’entreprise. La valeur de l’entreprise est déterminée par son EBITDA multiplié par un coefficient (défini par le marché). Donc pour revendre plus cher il faut que l’EBITDA augmente. Or Astorg a acheté Parkeon sur la promesse d’un ebitda en croissance.

Bien que Parkeon soit en très bonne santé, le business plan est en dessous de ce qui a été promis. Donc si le chiffre d’affaire ne croît pas il existe une autre solution, comme d’absorber un concurrent.

Ce qui amène à la question de la future revente de Parkeon, l’entreprise serait-elle condamnée à absorber ses concurrents pour faire croître son chiffre d’affaire ? Et entre temps, combien d’emplois seront détruits?

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 

Retrouvez-nous sur Facebook
Facebook CFDT Parkeon

 

Adhérez à la CFDT

Adhérez à la CFDT PARKEON

80 ans d'histroire de Parkeon

cfdt_image01_redimensionner.jpg
Les subprimes par Groland