parkeon besançon

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Bienvenue

Parkeon est une société Française internationale qui représente au moins 700 emplois en France.

Malheureusement Parkeon est sous LBO depuis 2003 (APAX, BARCLAYS, ICG, ASTORG). Ces LBO successifs font subir une pression financière constante et démesurée qui se traduit par une dégradation des conditions de travail, de l'emploi et des rémunérations.

La dernière revente de notre entreprise au fond ASTORG en 2016 s'est accompagnée de plus-values monstrueuses pour les actionnaires et en particulier pour les dirigeants.

 

Intéressement Parkeon 2017-2019 - La valeur n'est plus partagée

E-mail Imprimer PDF
Nouveau tour de vis des actionnaires : les propositions de l'accord d'intéressement soumis au référendum pour 2017 - 2019 ne laissent que peu d'espoir aux salariés Parkeon d'avoir une redistribution de la valeur pour les 3 prochaines années. 

Une énorme perte de pouvoir d'achat pour les salariés Parkeon 

Depuis 2011, Bertrand Barthélémy a mis en œuvre une politique de gel salarial : les salariés Parkeon sont moins augmentés que la moyenne nationale.
Et maintenant Bertrand Barthélemy s'attaque à l'intéressement. 
Lire la suite...
 

Accord intéressement - la direction Parkeon invente le référendum à choix multiple

E-mail Imprimer PDF

 

référendum intéressement Parkeon OUI et NON à la fois

Les négociations sur l'accord d'intéressement n'ont pas abouti à la signature de la majorité des organisations syndicales.

Et pour cause, aucun projet d'accord n'a été proposé à la signature, la direction Parkeon s'étant satisfaite de nos réactions en réunion de négociation pour estimer que nous refuserions de signer...

Et elle a enclenché un référendum des salariés pour faire approuver son projet dont l'enveloppe budgétaire serait 3 fois inférieure à l'accord précédent avec une très faible probabilité de la toucher vu les seuils très haut de déclenchement.

Et quelle surprise en constatant que le référendum salarié a été lancé via l'outil "Google Form" qui permet de faire des sondages. En effet, cet outil à la seule main de la direction n'apporte aucune garantie sur la sécurité des votes puisque quiconque qui a accès en écriture au formulaire peut en modifier les données!

Et comble de l'histoire, le sondage lancé permet de voter tout et n'importe quoi: vous pouvez cocher en même temps OUI et NON!!! 

Le dépouillement risque d'être fort difficile... 

 

 

Intéressement - nouvelles négociations

E-mail Imprimer PDF

Les négociations sur l'accord d'intéressement ont débuté début mars avec la première réunion le 9 mars.

Notre accord actuel arrivant à échéance, nous négocions l'accord pour les 3 prochaines années (2017-2019)

Il y a deux points positifs:

- La direction (représentée par le DRH Jean-Pierre TODESCHINI) annonce vouloir ne plus plafonner l'intéressement.

- La direction annonce vouloir aboutir à un accord.

La CFDT accueil favorablement ces 2 engagements car nous estimons nécessaire de mieux associer TOUS les salariés au partage de la valeur.

En effet, lors de la première réunion du 9 mars la CFDT a pu exposer le contexte de la redistribution de la valeur chez Parkeon et faire nos premières propositions. Le bilan des 5 dernières années montre : 

Lire la suite...
 

Salaires de base Parkeon: 2,5 fois MOINS que le national

E-mail Imprimer PDF
Le constat est dur: chez Parkeon les salaires évoluent 2,5 fois MOINS vite que d'autres secteurs.
 en 5 ans 4,4% d'augmentation chez Parkeon,
10,9% pour le secteur "Fab machines et équipements".
 
Nous avons ainsi comparé l'évolution des salaires de base depuis 2011 avec un autre secteur se rapprochant du notre. Le graphe ci-contre qui en ressort est édifiant.
 
Chez Parkeon, entreprise TRES profitable, et malgré la déclaration du  président du CE, Jean-Pierre TODESCHINI : “Peu d’entreprises font ces résultats, nos salaires évoluent 2,5 fois moins vite que les autres.
 
Les salaires de base du secteur "Fabrication de machines et Equipements" ont augmenté de 10,9% entre 2011 et 2016 alors que chez Parkeon les augmentations (AG+AI) ont représenté 4,4% ! 

Et ce constat date de l'arrivée en 2011 du PDG Bertrand Barthélemy et SA politique de pression salariale.
 
Cette situation est profondément scandaleuse pour tous les salariés de Parkeon qui participent TOUS aux performances et la croissance de notre entreprise. 
 

Bertrand Barthéllemy ne respecte pas son engagement sur les effectifs

E-mail Imprimer PDF
L’effectif CDI Parkeon monde est en augmentation. 
Effectifs Parkeon
Mais une analyse dans le détail nous montre un système de vase communiquant au détriment de l’effectif FRANCE
Et c’est essentiellement l’effectif en Angleterre qui croit considérablement.
Bertrand Barthélemy n’a pas tenu son engagement d’augmentation des CDI France puisque nous sommes en décembre 2016 exactement au même niveau que 2015.
Or Bertrand Barthélemy, président de Parkeon, s’était engagé dans un accord d'entreprise signé par la CFDT à augmenter l’effectif de 16 CDI en 2016!
A quoi bon signer des accord s'ils ne sont pas respectés? Est-ce cela le "dialogue social" chez Parkeon, signer mais ne pas respecter? 
 

 

EFFECTIFS PARKEON FRANCE

E-mail Imprimer PDF
Lors du CE extraordinaire sur les orientations stratégiques et les conséquences sur l’emploi, la direction s’est engagée à remplacer tous les départs par des embauches (mais pas nécessairement dans le même service).
Cela signifie que l’effectif France ne doit plus baisser dans les 3 prochaines années. Les prévisions à 3 ans montrent même une légère hausse. Nous suivrons de près si ces engagements seront aussi bien tenus que ceux de 2015…
Cette « annonce » pourrait sembler rassurante.
Mais elle est en fait la confirmation qu’il n’y a aucun développement prévu du site Bisontin et de Parkeon France (Réponse du président du CE , Jean-Pierre Todeschini, avril 2016)

 

Salaires - Parkeon en dessous de tout

E-mail Imprimer PDF
NAO Parkeon 2017 en dessous de tout
Il n'y a pas d’accord sur les salaires signé cette année. 
La direction Parkeon a proposé 0,65% d’augmentation générale pour les non cadres et 0,5% pour les cadres. 
La CFDT n’a pas accepté de signer de telles propositions sachant que l’équivalent de 60% de la masse salariale disparaît tous les ans en remboursement des intérêts de la dette d’ASTORG et qu’en 2016. 
 
Seule la CFTC était d’accord pour signer les propositions de la direction. Mais ce syndicat n’étant pas assez représentatif, l’accord ne pouvait être applicable. Comment ce syndicat peut-il accepter de telles propositions?
 
Alors que les hausses de salaires en France ont été de 2,7% en 2016, chez Parkeon, dont la profitabilité est exceptionnelle, les salariés perdent du pouvoir d'achat et les actionnaires empochent.
 
On constate ici concrètement les effets de la pression du nouvel actionnaire ASTORG. 

 

NAO décembre 2016 - propositions CFDT

E-mail Imprimer PDF

4 années exceptionnelles

Après un Ebitda extraordinaire “spécial revente” en 2015, 2016 sera de nouveau une très bonne année.

Peu d’entreprises font ces résultats” a déclaré le président du CE, Jean-Pierre TODESCHINI. 

Mais malgré ces résultats excellents, réalisés par les efforts de tous, la rétribution des salariés Parkeon reste MODIQUE par rapport aux profits des actionnaires, par rapport aux profits de Bertrand BARTHELEMY, de Stéphane ROQUES et leurs adjoints qui se sont partagé 94 millions d’euros en avril 2016 au moment de la cession de Parkeon à ASTORG. Et ce sont EUX qui font stagner nos salaires depuis 5 ans.
 
Même la prime de revente que nous avons réussi à arracher en bataillant parait minuscule au regard des  gains réalisés et aux coûts financiers extravagants du LBO que supporte Parkeon mais qui ne profite qu’à une poignée.

La CFDT propose d’utiliser 5 % de l’Ebitda pour les salariés 

 

Lire la suite...
 

Négociations sur les salaires et le partage de la valeur

E-mail Imprimer PDF
Voici les premières Propositions de la direction de Parkeon:
NAO PArkeon décembre 2016 

Les négociations Parkeon sur les salaires et le partage de la valeur ont débuté dans la précipitation, tardivement et à un rythme incompatible avec un dialogue social de qualité.
En effet, le DRH, Jean-Pierre TODESCHINI a organisé 4 réunions en 10 jours en imposant des rendez-vous à des dates où des délégués syndicaux sont absents et sans en tenir compte.
Malgré les recours par courriers de la CFDT et de la CFE-CGC , le DRH a maintenu le calendrier qu'il nous a imposé.
Lire la suite...
 

Négociations salariales Parkeon - enfin

E-mail Imprimer PDF
Après de multiples relances par la CFDT depuis septembre pour prévoir un calendrier de négociations et aucune réponse de la direction pendant 2 mois, enfin celle-ci nous convoque pour une première réunion le 8 décembre.

Sauf qu’il y a quelques années les discussions commençaient en octobre.

Mais depuis 3 ans la direction “oublie” de lancer les négociations. Elle attend l’ultime limite.

Cette technique est bien connue : négocier dans l’urgence et retirer aux salariés leur capacité de revendiquer lors de la période chargée de fin d’année.

Les salariés de Parkeon ne doivent pas tomber dans ce piège, la capacité de mobilisation doit rester tout au long de l’année... Faisons évoluer notre raisonnement.

Pourquoi les salariés de production ont été les moins pénalisés depuis 3 ans ? Parce qu’ils revendiquent toute l’année et font savoir qu’ils sont capables de se mobiliser...
La direction l’a bien compris...

Ceci nous montre quel est le moteur de la négociation !

Avant de faire des propositions, rappelons en quelques chiffres quel a été le partage de la valeur en 2016 (en M€​) entre les actionnaires, la dette LBO et les salariés Parkeon
 
 

GPEC Parkeon - la négociation repart... à zéro !

E-mail Imprimer PDF
Après 1 an sans réunion, la négociation sur la gestion des emplois et des parcours professionnels (L2242-13) repart à zéro.
 
Nous constatons chez Parkeon que depuis fin 2013 (date de fin de validité de notre accord précédent) les négociations sur la GPEC reprennent à chaque changement de DRH. Et comme nous avons vu 3 DRH depuis 2013, voici la 3ème relance de cette négociation. Et à chaque fois on repart de zéro.
 
Le résultat est qu'aucun accord GPEC n'existe chez Parkeon depuis 3 ans... et aucune avancée pour les salariés.
 
Et les conséquences sont lourdes puisque les salariés de Parkeon constatent et subissent depuis 2011 une externalisation croissante de métiers, la disparition de compétences et des effectifs France en constante diminution
 
Les élus du comité d’entreprise avaient souligné à l’unanimité dans leur avis du 5 avril 2016 concernant la cession de Parkeon à ASTROG “une politique sociale quasi inexistante” et "une stratégie de gestion des ressources humaines catastrophique au niveau social":
Lire la suite...
   

Procès contre la CFDT pour avoir informé les salariés de Parkeon

E-mail Imprimer PDF

Parkeon par son représentant Bertrand Barthélemy avait assigné en référé au TGI le 28 juin 2016 la CFDT et les deux délégués syndicaux.

Bertrand Barthélemy a sollicité le tribunal "pour qu’il ordonne que les délégués syndicaux cessent la diffusion par messagerie électronique ou la distribution de tracts et ou de toute propagande syndicale, de quelle que nature qu’elle fût, à destination des salariés de la société dans les locaux de l’entreprise” (ceci est extrait de l'assignation)

Après un premier report au 27/09, le jugement sera en définitive rendu le 8 novembre (un report par la direction puis problème de recevabilité de leur assignation).

A noter que la direction n’a jamais été présente aux 3 audiences.

 

 

 

Effectifs Parkeon France : toujours en baisse

E-mail Imprimer PDF

La direction de Parkeon s’était engagée en décembre 2015 dans le cadre de la négociation sur la prime de cession, à augmenter l’effectif CDI France de 16 salariés (par rapport à l’effectif de 512 en déc).

Donc atteindre l'effectif de 528 CDI à fin 2016.

En septembre l’effectif CDI France n’est plus que de 502 !

Bien que la CFDT ait montré une baisse importante et continue des effectifs France depuis des années, la direction maintient que sa stratégie n’a "pas d’impact sur les effectifs".

La direction de Parkeon serait-elle aveugle?

 

 

Accord égalité professionnelle entre les femmes et les hommes: pourquoi la CFDT n’a pas signé.

E-mail Imprimer PDF

Les ambitions de Jean-Pierre TODESCHINI (DRH représentant Bertrand Barthélemy) étaient claires dès le début des négociations: nous n’avons pas réussi à respecter le précédent accord, il faut donc écrire un nouvel accord avec des objectifs atteignables.

Et surtout que ça ne donne pas du travail en plus aux RH car depuis 3 ans la direction ne s’est contenté que de faire des bilans, sans mettre en œuvre quoi que ce soit pour améliorer la situation.

La CFDT a proposé un accord et de multiples propositions pour améliorer l’égalité. Et surtout nous avions proposé des mesures en cas de non respect de l’accord, afin d’inciter au respect des engagements. Car depuis quelques années, la direction s’engage et signe des accords sans les respecter (la GPEC en est aussi l’exemple parfait).

Lire la suite...
 


Page 1 de 22